Anne, ma soeur Anne

 

 

Le célèbre conte "Barbe Bleue" écrit par Charles Perrault à la fin du XVIIe fait référence à la défense d'Orléans par Saint Aignan.

Dans cet ouvrage, l'héroïne attend impatiemment ses frères pour la sauver de son mari Barbe Bleue : elle lance par 3 fois l'appel "Anne, ma soeur Anne, ne vois-tu rien 
venir ?".

Cette citation est en fait inspirée de l'évêque Saint Aignan qui défendit vaillamment sa ville cantonné sur les remparts : ses fidèles, redoutant l'arrivée des huns lui demandaient régulièrement : "Aignan, Saint Aignan, ne voyez-vous rien venir ?"