(Anecdote parue en 1834)

 


LA BIBLE DE SOUVIGNY
 (Anecdote parue en 1834)

Les religieux de Souvigny, avant la révolution de 1789, possédaient une fort belle Bible écrite pendant le XIIe siècle, et que l'on conserve actuellement dans la bibliothèque de Moulins.

L e manuscrit, de 392 feuillets de 20 pouces 6 lignes de haut, 14 pouces 6 lignes de large, est plus grand que la Bible d'Alcuin, offerte à Charlemagne le jour de son couronnement, en 861. Il est sur très beau vélin format grand-aigle, à deux colonnes, à larges marges, d'une écriture très lisible et d'une grande netteté. La bibliothèque nationale n'offre pas un manuscrit de la Bible qui puisse lui être comparé.

L e texte est entrecoupé de nombreuses miniatures, dont les brillantes couleurs sont enrichies par le contraste de l'or et de l'argent qui les accompagnent. Sa couverture, que le temps a fortement endommagée, est ornée de bandes de différents métaux et de ces animaux fantastiques qui plaisaient tant au moyen âge.

C ette Bible, qu'on prétend avoir été consultée, lors du concile de Bâle, pour l'exactitude de son texte, fut proposée en échange de huit mille volumes à la bibliothèque nationale ; mais les habitants de Moulins ayant réclamé dans les journaux, il fallut renoncer à cet échange. L'Allier conserva donc un monument ancien qui peut-être ne fut pas fait en Bourbonnais, mais il sera privé d'ouvrages modernes qui auraient pu répandre l'instruction parmi ses habitants, et donner plus de variété à sa bibliothèque départementale, composée, pour plus des deux tiers, de livres de théologie.