Par Stéphane William Gondoin

 

Venue du fond des âges, la "Chronique anglo-- saxonne" offre l’opinion des contemporains anglais, sur des temps reculés et troublés. Sous le terme générique de « Chronique », sont désignés sept manuscrits rédigés entre les règnes d’Alfred le Grand (871-899) et Etienne de Blois (1135-1154). Année après année, de scrupuleux moines saxons y consignèrent anonymement les différents évènements dont ils étaient témoins et y donnèrent leur avis sur leurs maîtres normands.
A l’année 1087, date de la mort de Guillaume le Conquérant, le narrateur écrit ceci : « Toutefois, parmi tant de choses, on ne doit pas oublier qu’il fit régner la paix sur ce pays, à tel point qu’un homme pouvait traverser tranquillement son royaume la bourse pleine d’or. Quelle que fût la gravité de l’offense subie, aucun homme n’aurait osé en abattre un autre […] Il maîtrisait réellement toute l’Angleterre. Il n’y avait pas une hide terre dont il ne connaissait le propriétaire ou la valeur."
  
La presse en parle : "Il est parfois difficile d'accéder à certaines sources médiévales, leur édition étant bien souvent ancienne ou rare [...] Espérons que de très nombreux autres titres viendront enrichir la collection, permettant de vulgariser le plus grand nombre d'écrits." (Histoire Médiévale)