Le concubinage des prêtres

 

Le concubinage des prêtres

Bien qu'il y eut un temps où l'Église a donné un sens favorable au nom de concubine, il n'a pas passé le quatrième siècle ; car dès le commencement du cinquième, elle n'appliquait cette expression qu'aux personnes dont le commerce était criminel. Si les évêques essayèrent d'empêcher les prêtres de mener une vie dissolue, Louis le Gros (qui régna de 1108 à 1137), bien loin de cela, leur permit aussi bien qu'aux diacres et sous-diacres de Saint-Corneille de Compiègne, d'avoir des concubines, et aux autres clercs de se marier...