Barbe ou moustache?

 


 


Adeptes des longues moustaches, les Francs en pincent au VIe siècle pour les barbes, qu'ils soignent avec un raffinement inouï. Fustigé ou sacralisé, cet ornement subit moult révolutions, tant parmi les laïques que les gens d'Église. Le XIIe siècle assiste au déclin de ce signe de respectabilité, et les princes ont recours à la fin du Moyen Age à des postiches lors des cérémonies.

Lorsqu'au commencement du Ve siècle, Clodion le Chevelu pénétra dans les Gaules à la tête des Francs Saliens, les Gaulois, Romains et Germains avaient le visage entièrement rasé, ses troupes portant seules une moustache, appelée crista et sans doute longue et pendante.