le philosophe Hassan ben Sabah

C'est à partir de 1090 que le philosophe Hassan ben Sabah - c'est-à-dire le - rassemble ses adeptes dans sa forteresse d'Alamût, dans le nord de l'Iran actuel. Chiite ismaélien, il a fondé une secte qui s'oppose au pouvoir des Turcs seldjoukides.

Ces derniers, de confession sunnite, règnent alors sur un immense empire qui s'étend de l'Espagne à l'Inde. Pour s'attaquer à eux, le chef de la secte dispose de cinq mille guerriers, regroupés dans un chapelet de places fortes. Mais ils ne sont pas en mesure d'affronter les immenses armées que leurs adversaires peuvent mobiliser tous azimuts.

ainsi que naît l'idée d'actes terroristes perpétrés par des individus isolés, indifférents aux conséquences terrestres de leur acte. Le meurtrier qui se sacrifie secte assassins arte-tv.comest un fedayin, un martyr, auquel un merveilleux paradis est promis aussitôt après la mort. Ces hachichiyin (l'origine du mot, qui désignerait des fumeurs de haschich, reste contestée) passeront au fil de l'épée monarques, princes, vizirs, imams et autres puissants du monde arabe. Ils prendront aussi pour cible les chrétiens lors de l'arrivée des premiers croisés, en 1097. La société très secrète des assassins agira deux siècles durant, jusqu'à la prise d'Alamût par les Mongols en 1256.