La purée

Au Moyen Age, point de purées variées, mais presque exclusivement des pois et des fèves. Elles étaient plus ou moins liquides et servaient principalement de liant pour des bouillons et comme coulis pour napper des plats de viandes. Cette façon de faire durera jusqu'au XVIe siècle où les purées trouvent alors leur pleine fonction pour épaissir les mets.