Comment la bière conquit l'Europe

Comment la bière conquit l'Europe

Boisson de prédilection des Gaulois, la bière, alors simple infusion d'orge et de froment, serait née en Egypte. Au Ier siècle, l'arrachage des vignes dans les Gaules, institué par les Romains, rend général l'usage de ce breuvage, à telle enseigne que l'approvisionnement en bière des religieux se voit ensuite limité pour cause d'abus. Ce qui n'empêchera pas les chanoines d'établir leurs propres brasseries...

Encouragé par Charlemagne, l'art de brasser est encadré par des statuts sous le règne de saint Louis, afin d'éviter les fraudes quant aux ingrédients entrant dans la composition de la bière. Son importante consommation rapporte à l'Etat plus de devises que le vin, mais implique son interdiction les années de disette. Au fil des siècles, de nouvelles recettes sont concoctées, en y ajoutant miel, sauge, laurier ou lavande.

L'une des plus anciennes boissons et celle de toutes peut-être qui a été la plus usitée en Europe, est la bière. On en attribue l'invention aux habitants de Péluse, qui, ne pouvant cultiver dans leurs terres que des grains, parce que tous les ans elles étaient inondées par le Nil, trouvèrent l'art de se faire avec ces grains une boisson...

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site