Forçats condamnés au bagne

 

 

Forçats condamnés au bagne

La condamnation des criminels aux travaux forcés remonte au XIVe siècle, lorsque le roi Charles IV y vit un moyen de pallier le manque de bras pour faire avancer ses galères.

Véritable panacée pour un État n'hésitant pas à inciter les juges à prononcer de longues peines, elle fut ensuite substituée par le bagne, lorsque cessèrent de voguer les galères et qu'il fallut « occuper » autrement les forçats...

   

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site