Droit de grâce : héritage de la monarchie

 

 

Droit de grâce : héritage de la monarchie

Aujourd'hui prérogative du chef de l'État, le droit de grâce était un attribut de la monarchie rendant le souverain presque l'égal de Dieu. Devant les abus de seigneurs locaux, Louis XII en avait réservé l'exercice au seul roi, avant sa suppression par les Révolutionnaires en 1789, puis sa restauration par Bonaparte en 1802...