par Pierre MAIRE

De bonnes nouvelles de Domremy

 

Notre bulletin n° 141 signalait à l’attention des Membres de notre Association Universelle l’existence du mensuel « La Voix », édité par Monsieur l’Abbé Jean Mengin curé de Domremy-la-Pucelle.

 

Le numéro 175 de Septembre de « La Voix » (la voix du ciel bien entendu), nous apporte, avec les échos de notre paroisse spirituelle, les enseignements de notre curé, ainsi qu’une belle étude de Sœur Jeanne-Monique sur la première étape de la Pucelle à l’Abbaye de Saint-Urbain.

 

Nous y trouvons aussi une excellente nouvelle.

 

Désormais la paroisse de Domremy groupe, en un vaste ensemble territorial et  spirituel, 17 clochers autour de celui de notre chère basilique.

 

A cette annonce, notre Président qui s’enflamme spontanément dès qu’il s’agit de la gloire de la Pucelle, a vu là le signe céleste précurseur d’une autre nouvelle, toute inscrite semble-t-il dans les desseins providentiels. C’est celle d’une future... et pourquoi pas prochaine érection de ce vaste ensemble spirituel et territorial en diocèse, autour d’une basilique qui a déjà, bel et bien les proportions et le prestige d’une cathédrale... Et nous imaginons combien Jeanne en serait heureuse. Vraiment, l’Église lui doit bien çà!...

 

N’en disons pas plus, car c’est déjà trop!

 

Contentons-nous de signaler à nouveau à nos amis l’abonnement d’un an à « La Voix », pour 60 francs à adresser au C.C.P. « Paroisse de Domremy » Nancy 814.87.A.

 

 

Colonel J. de la Ville Baugé. 


 

 

 

« Méditation sur thème de fiscalité »

 

 

Le 22 Juillet 1429, dix jours après son sacre de Reims, Charles VII, l’esprit illuminé par les exploits de la Pucelle restauratrice de son trône, promulguait à Château-Thierry l’édit suivant où se mesure sa reconnaissance :

 

« Savoir, nous faisons que, en faveur et à la requête « de nostre bien-aimée Jehanne-la-Pucelle « considéré le grant, haut notable et profitable « service qu’elle nous a fait et fait chacun jour « au recouvrement de nostre seigneurie (le royaume), « nous avons octroyé et octroyons, de grâce spéciale, « par les présentes, aux manants et habitans des « villages de Greux-et-Domremy au dit baillaige « de Chaumont-en-Bassigny, dont ladite Jehanne « est native, qu’ils soyent d’ores en avant, francs, « quites et exemptez de toutes tailles, aides subsides

« et subventions mises et à mettre audit baillaige...!

 

Cette exemption d’impôts fut confirmée par lettres patentes données à Chinon le 6 février 1459.

Depuis, ce juste et mémorable privilège fut scrupuleusement maintenu par les successeurs de Charles VII, jusqu’en 1571 où par accord avec le duc de Lorraine, Domremy, de champenois devint lorrain, c’est-à-dire terre d’Empire.

 

Heureux Domrémois!... Combien durent s’écrier avec une particulière ferveur : « Vive la Pucelle et notre bon roy Charles VII !... ».