au Québec

JARDIN JEANNE D'ARC

En 1937, un couple des États-Unis offre en cadeau la statue équestre de Jeanne d'Arc, hommage perpétuel à la vaillance et au courage des héros de 1759-1760. Naîtra alors l'idée d'aménager le jardin Jeanne d'Arc. Le premier plan présenté contenait quatre entrées majestueuses et deux grands miroirs d'eau dans lesquels la statue de l'héroïne devait se refléter. Cependant, la guerre eut raison de ce projet qui fut remplacé par un jardin de conception plus humble, mais combien magnifique.

Créé en 1938 par l'architecte paysagiste Louis Perron, frère de W. H. Perron, le jardin Jeanne d'Arc allait devenir l'un des joyaux des plaines d'Abraham, au coeur de Québec. Non prévu dans le plan d'aménagement original du parc des Champs-de-Bataille, ce splendide jardin revêt un style bien particulier qui en respecte l'esprit. De forme rectangulaire et légèrement en contrebas, appelé "sunken garden", il allie le style classique français aux plate-bandes mixtes à l'anglaise. Premier Québécois diplômé d'une école d'architecture de paysage, Louis Perron a réussi à y combiner la structure géométrique du jardin français (allées en ligne droite, rangée d'ormes, entrées face à face, etc.) et la végétation débordante, spontanée, d'allure naturelle à l'anglaise.