Une première, une inscription en arabe des Croisés déchiffrée

Une première, une inscription en arabe des Croisés déchiffrée

Une première, une inscription en arabe des Croisés déchiffrée

Une inscription en arabe écrite il y a 800 ans par des Croisés et retrouvée près de Tel-Aviv a, pour la première fois, été déchiffrée, a indiqué mercredi un professeur israélien d'archéologie.

Il s'agit d'"une découverte sans précédent, car aucune autre inscription en arabe écrite par des Croisés n'a jusqu'ici été découverte dans l'ensemble du Proche-Orient", a indiqué à l'AFP le professeur Moshé Sharon de l'Université hébraïque de Jérusalem.

"J'ai récemment réussi à déchiffrer les mots +Frédéric II, Roi de Jérusalem, (an) 1229 de la Réincarnation de notre Seigneur Jésus le Messie+ écrits en arabe et gravés sur un bloc de marbre gris d'un édifice de la région de Tel-Aviv", a-t-il expliqué.

"L'édifice où cette inscription de 60 cm sur 50 cm a été retrouvée se trouvait initialement dans l'enceinte de l'antique port de Jaffa, que l'empereur romain germanique Frédéric II a fortifié", a-t-il précisé.

Cette inscription mentionne par ailleurs longuement les noms de toutes les provinces contrôlées par l'empereur Frédéric II, a-t-il encore dit.

Bravant une interdiction du pape Grégoire IX, ce qui lui a valu d'être excommunié, l'empereur Frédéric II a organisé et conduit la sixième croisade (1228-1229) pour reconquérir les territoires perdus du royaume de Jérusalem depuis sa conquête par Saladin, ainsi que sa capitale.

Mais, après avoir fortifié Jaffa, plutôt que d'avoir recours aux armes, cet arabisant féru d'islam a négocié avec al-Kamil, le sultan d'Egypte, un accord aux termes duquel les Francs ont repris le contrôle de Jérusalem, Nazareth, Bethléem et leurs environs.

Belga