Jeanne d'Arc au Bûcher

 Jeanne d'Arc au Bûcher

« Le silence règne, les lumières se font écrasantes et seul le piano de François Cornu nous accompagne à la rencontre de la pucelle hérétique. Le public entoure Jeanne d’Arc, la scrute, la juge. Nous assistons à son procès et participons au tonitruant brouhaha de la rumeur qui la précipitera, dans quelques instants, vers la mort. »
« Jeanne d’Arc sent les flammes du bûcher la frôler avant de la dévorer. Elle, la petite fille de Domrémy, la pucelle d’Orléans, la combattante. Qu’a-t-elle fait de mal pour mériter le bûcher ? Elle se le demande alors que l’Evêque Cauchon vient de la condamner à mort.

La pièce ici, n’est ni historique, ni chronologique. Elle raconte, par flashes, la fragilité de la vie, la barbarie des hommes, l’absurdité des destins que fomente l’injustice. Mélanie Pichot joue sur les contradictions de l’être humain. Pierre-Yves Desmonceaux est son partenaire, il joue Frère Dominique, un prêtre sans-abri qui recueille les confidences de Jeanne composées d’incompréhension et de peur. Au moment du procès, il devient Président du jury. Il passe de l’humanité à l’inhumanité avec bonheur.Le pianiste François Cornu fait de la musique d’Olivier Messiaen un troisième personnage qui dialogue avec les deux autres. »  Je veux associer art et acte de foi.  Nos voix intérieures sont nos questionnements, notre singularité, notre égoïsme, notre don. Elles sont les sources de nos aspirations. Elles sont humaines, elles sont autres. Nous en avons peur, elles sont là, protectrices, destructrices. Elles sont notre folie, notre haine, notre amour. Elles sont possibles. Elles n’existent pas. Elles sont doute. Eau, feu, éléments, matières minérales visant à solidifier notre inquiétude face au divin. Sommes-nous cela ? Sommes-nous Camille face à Paul ? Sommes-nous désireux de l’Art répondant au mystère ? Sommes-nous Paul voulant de la conversion ? Sommes-nous Jeanne … ?  Je suis dans ces mêmes interrogations, modestement s’entend. J’ai mal d’entendre ces voix. Je veux les entendre, je veux qu’elles viennent de l’articulation que peut avoir la voix de la comédienne face à l’écho donné par l’instrument en réponse à ce dernier.

Je veux associer art et acte de foi

Nos voix intérieures sont nos questionnements, notre singularité, notre égoïsme, notre don.Elles sont les sources de nos aspirations. Elles sont humaines, elles sont autres. Nous en avons peur, elles sont là, protectrices, destructrices. Elles sont notre folie, notre haine, notre amour. Elles sont possibles. Elles n’existent pas. Elles sont doute. Eau, feu, éléments, matières minérales visant à solidifier notre inquiétude face au divin. Sommes-nous cela ? Sommes-nous Camille face à Paul ? Sommes-nous désireux de l’Art répondant au mystère ? Sommes-nous Paul voulant de la conversion ? Sommes-nous Jeanne … ?

Je suis dans ces mêmes interrogations, modestement s’entend. J’ai mal d’entendre ces voix. Je veux les entendre, je veux qu’elles viennent de l’articulation que peut avoir la voix de la comédienne face à l’écho donné par l’instrument en réponse à ce dernier.

La presse en parle...

“Une mise en scène riche et minimaliste à la fois, l’interprétation de Mélanie Pichot est remarquable.”
La République du Centre 
“Le metteur en scène a le sens du détail et le goût du symbole.”
Sophie Stadler – L’Echo Républicain 

“Jeanne, incarnée de manière fort juste et magistrale par Mélanie Pichot.” 
François Claudel 

“Un spectacle à ne pas rater. ” 
RC

“La comédienne passe de l’ombre à la lumière. Ses silences sont encore plus brûlants que ses paroles. L’expressivité de son visage, de ses gestes, de ses postures est étonnante. Pierre-Yves Desmonceaux est parfait dans le rôle de Frère Dominique. Une mise en scène étonnamment moderne. Elle sublime le texte de Claudel en jouant avec les ombres et les couleurs rendant le spectacle très visuel. Aussi torrides que les feux de l’enfer, les notes d’Olivier Messiaen sont autant de questions cognant dans l’esprit à vif de la condamnée.” 
Gérald Massé – L’Echo Républicain

Crypte de l'église St Sulpice Paris